Logement étudiant en Pays d'Aix : maintenant pour 500 € tu te loues un mobil-home pour tes études !

Publié le par Benoit PETIT



DOSSIER : LE LOGEMENT ETUDIANT A AIX... ECHEC TOTAL DE LA POLITIQUE "HABITAT" MENEE PAR LE DUO JOISSAINS-GENZANA


La nouvelle est édifiante
(La Provence, jeudi 30 aout) ! Désormais, les campings du coin vont proposer des mobil-homes aux étudiants qui galèrent pour se loger en Cité U (!?!). Montant du loyer mensuel : 575 euros pour 21 m², soit 27,38 euros le m² de précarité (!!).... pire, l'on vous propose meme d'opter pour une colocation, histoire de tomber sur un loyer plus raisonnable (!!!!!!!!!)

 

Comment une ville comme Aix, réputée mondialement pour la qualité de ses universités et (jadis) de sa vie étudiante, a-t-elle pu tomber si bas dans le pathéthique et l'inacceptable ? Comment la municipalité UMP de Maryse Joissains, sa famille et ses amis a-t-elle pu laisser la crise du logement étudiant (mais plus généralement, la crise du logement tout court) prendre de telles proportions ? D'accord, beaucoup des étudiants qui vivent l'année à Aix, ne sont pas des électeurs aixois (il y en a quand meme un certain nombre), mais est-ce une raison suffisante pour ne pas s'occuper d'eux, avec un minimum de décence ?



mobil-home-copie-1.jpg

 

 


Personne ne peut dire que la sonnette d'alarme n'a pas été tirée à temps !
Cela fait des années que tout le monde (à Aix et ailleurs) sait ce qu'il se passe depuis 10 ans : les logements existants des Cités U se sont dégradés, certains sont insalubres (malgré les efforts de rénovation du CROUS, et l'excellente qualité des travaux de rénovation ou de construction) ; les listes d'attente débordent d'étudiants boursiers qui n'auront rien au final ; les parcs privés pratiquent des loyers hors de portée ; le pouvoir d'achat des étudiants se délite d'année en année...

 

Au sein de Fac Verte, nous avons eu de nombreuses occasion de rencontrer Vincent LABOURET, Directeur du CROUS (irréprochable dans ce dossier), qui peine à créer des synergies avec les acteurs locaux en vue de sortir le logement étudiant de la crise. Prudent, il estime le besoin en terme de nouveaux logements de l'ordre de 1200... sans doute faudra-t-il en construire plus (sensiblement plus) pour accompagner le développement de nos universités (notamment dans la perspective de leur fusion). Reste que M. LABOURET a beaucoup de mal à trouver les fonds nécessaires pour lancer les chantiers... Pourquoi ?

 

Depuis 2001 (début de mandat de Maryse JOISSAINS), les politiques de l'habitat et du développement urbain d'Aix et du Pays d'Aix ont complètement occulté les besoins de logement des étudiants...


 

maryse-joissains-nouvel-obs.jpg

 



Quelques données sur la période 2001 – 2004 ...

 

Depuis l'élection de Maryse JOISSAINS en 2001, et avant le vote du PLH, les autorisations de nouveaux logements ont été de l'ordre de 1629 pour l'année 2002 (dont 0 en résidence universitaire), 2048 en 2003 (dont seulement 265 en résidence universitaire), et de 1490 en 2004 (dont 0 en résidence universitaire).

 

 



Le Plan Local de l'Habitat (2004) et la problématique du logement étudiant

 


En 2004, conformément à la loi, la CPA vote et met en place le Plan Local de l'Habitat, qui planifie et articule la politique de logement sur le Pays d'Aix.

 

Cliquer ici pour télécharger le Plan Local de l'Habitat de la CPA.

 


Objectif global
: Construire 2100 logements (toutes formes confondues) par an, entre 2005 et 2015.

 


Objectifs spéciaux concernant les étudiants
: mettre en oeuvre la décentralisation du logement étudiant (ce qui implique d'organiser les rapports entre les partenaires concernés : l'Etat, le CROUS, la CPA et la Ville d'Aix) ; rénover et restructurer les cités et résidences universitaires ; développer les services associés (restauration universitaire, équipements sportifs, structures de santé...) ; encadrer le développement des logements étudiants (schémas directeur et d'organisation) ; mais surtout, permettre aux étudiants de se loger à des loyers raisonnables (comment ? On sait pas)

 


Moyens financiers
: cout total du PHL : 13 M€ par an, répartis 50%-50% entre la CPA (6,5 M€) et les « autres partenaires » (L'Etat, les communes, la Région, les Départements, la Caisse des dépots et des consignations, l'établissement public foncier PACA, les SEM d'aménagement, les logeurs sociaux...)

 

 

 



Plusieurs constats
:

 

=> pour une agglomération de plus de 330.000 habitants, qui ambitionne de se développer autour de grands projets, force est de constater que l'objectif global est très insuffisant : 21 000 nouveaux logements sur 10 ans... quand on sait qu'entre 1990 et 1999, la population du Pays d'Aix a augmenté de 30 000 personnes, et que l'on annonce des vagues de nouveaux arrivants du fait de ITER, de la fusion des universités, du développement économique de la métropole Aix-Marseille... 21 000 nouveaux logements seulement ??!! Sont-ils sérieux ?? A l'évidence, la politique globale de l'habitat de la CPA est complètement déconnectée des réalités, et cela impacte évidemment sur la crise du logement étudiant.

 

 


=> Concernant les trois années 2002, 2003 et 2004, les autorisations données aux logements universitaires ont représenté 5,2 % de l'ensemble des autorisations, ce qui est ridicule au regard des besoins déjà considérables au moment de l'élaboration du PLH. A l'évidence, le dossier n'est pas une priorité pour l'équipe UMP. L'on notera (à titre informatif) que par ailleurs, sur la meme période de temps, elle a également réduit le nombre des autorisations accordées pour les logements sociaux...

 

 


=> Les objectifs spécifiques fixés au logement étudiant n'évoquent pas directement de nouvelles constructions. L'objectif est avant tout de rénover les parcs existants, et de renvoyer les étudiants qui n'accèdent pas aux Cités U vers les parcs privés (en incitant on sait pas comment, les propriétaires à baisser leurs loyers).

 

Cela veut dire que les fonds mobilisés dans le cadre du PLH seront très marginalement accordées au logement étudiant (puisqu'il faut attendre, dans l'esprit de l'UMP aixoise, que la décentralisation s'opère correctement – et quand on sait leur capacité de dialogue avec les institutions de gauche, c'est surement pas demain la veille...). Cela veut dire aussi que sur le peu d'argent qu'il y aura, M. LABOURET n'obtiendra que des clopinettes pour financer ses projets de nouvelles constructions.

 

 

=> Le financement du PLH (et donc des maigres ambitions de Maryse JOISSAINS) est aléatoire, puisqu'il repose à 50% sur l'engagement d'autres partenaires. Et quand on sait le prix du foncier sur le Pays d'Aix, l'on se demande si le PLH de la CPA n'a pas sur-estimé le degré d'emballement de ses cofinanceurs. Mais la manoeuvre est habile politiquement, puisqu'elle permettra toujours à l'équipe UMP de botter en touche et de dénoncer l'obstruction dogmatique des institutions de gauche... Alibi classique, utile pour masquer l'échec de ses propres politiques.

 

 

 


Aix-en-provence.jpg


Depuis le vote du PLH, de 2005 à 2007

 

 

Depuis l'entrée en vigueur du Plan Local de l'Habitat, du point de vue de Maryse JOISSAINS et de sa majorité communautaire : TOUT VA TRES BIEN. Dans le dernier rapport d'activité de la CPA pour l'année 2006 (disponible en cliquant ici), l'on peut lire les points de satisfaicits suivants :

 

 

=> « les derniers indicateurs précisent que près de 2 400 logements ont été autorisés en 2006, soit 8,8% de plus que les objectifs fixés. Parmi eux, on compte 328 logements sociaux financés. Des résultats qui concordent avec l’augmentation du budget alloué à l’habitat : 4,8 millions d’euros en 2006, contre 2,5 en 2005. »

 

En terme de budget, l'on est surpris... le PLH fixant à 6,5 M€ par an, la contribution de la CPA, où sont passés les 4 M€ manquants pour 2005, et les 1,7 M€ manquants pour 2006. Les objectifs financiers n'ont pas été tenus en cette fin de mandat de Maryse JOISSAINS.

 

L'on constate toutefois que sur l'année 2006, 300 logements de plus ont été construits par rapports à l'objectif initial (relativisons l'annonce en rappelant que le PLH est très peu ambitieux). Quant à 2005, le surplus était un peu moindre (2222 autorisations accordées, soit + 122 par rapport à l'objectif PLH).

 

Faisons un bref calcul : si j'ajoute tous mes M€ manquants depuis 2005 (au total 5,7 M€), ca me fait à peu près le montant qu'il faudrait pour appliquer le plan sur 10 mois... si l'objectif annuel est de 2100 logements par an, rapporté sur 10 mois, cela nous donne 1750 logements. Conclusion, si la CPA avait respecté ses engagements financiers originels, nous aurions pu avoir environ 1750 logements supplémentaires par rapport aux objectifs du PLH... et non 422 ! ! 1750 possibilités qui, en 2 ans, se sont volatilisées pour le développement du logement social et du logement universitaire à Aix...

 

 

 

=> « La CPA s’est de plus engagée en 2006 à participer à la création de logements étudiants, à hauteur de 2 000 euros par logement ».

 

Projetant la construction d'une nouvelle résidence universitaire de 298 logements, le CROUS de Nantes avait évalué (avant 2005) le cout de la construction à 9 M€, soit 30000 € par studio. Une contribution similaire à celle proposée par la CPA (2000 € par logement), aurait financé seulement 6,6 % du projet... et sans doute moins, au regard de l'évolution des couts du BTP ces dernières années dans notre région.

 

En réalité, comme depuis le début de son mandat en 2001, Maryse JOISSAINS persiste à considérer la crise du logement étudiant comme étant un enjeu marginal pour le Pays d'Aix. Faut il rappeler qu'en 2005 (première année du PLH), les autorisations accordées aux nouveaux logements universitaires plafonnait à 5 ?! Qu'entre 2002 et 2005, la part de ces autorisations se monte à 3,65% (à peine) du volume total des autorisations accordées ?! Et c'est en proposant de financer péniblement 5% des projets de nouvelles résidence que l'on compte renverser la tendance ?? Ce n'est pas sérieux !

 

 

 



CONCLUSIONS

 

  1. Les mandats de Maryse JOISSAINS (Maire d'Aix et Présidente de la CPA) ont été un échec total au regard de la politique de développement du logement étudiant. Les constructions de résidences nouvelles n'ont jamais été l'une de leur priorités, malgré les besoins importants, et malgré les perspectives d'accroissement de la population étudiante résidante.

  2. Le PLH, tel qu'il est actuellement conçu et mis en oeuvre par la CPA, n'est pas un outil permettant de développer une politique ambitieuse de logements dans le Pays d'Aix, et encore moins de logements étudiants.

  3. Malgré les déclarations de principes écrites dans le PLH, les loyers n'ont pas baissé pour les étudiants, et il est de plus en plus difficile d'accéder au parc privé de logements.

 

 



Si les étudiants en viennent désormais à accepter (par obligation sociale et financière) des petits mobil-homes loués aux limites de leurs capacités financières, c'est avant tout à cause d'une politique... celle menée depuis 2001 par les majorités UMP de la CPA et de la Ville d'Aix... une politique qu'il est urgent de briser, en 2008, à l'occasion des élections municipales. Car donner 6 années supplémentaires à Maryse JOISSAINS, c'est risquer d'aggraver en plus, une situation déjà intolérable.

 



Le logement étudiant doit devenir un axe fort du développement durable du Pays d'Aix
. Il nous faut construire des nouvelles résidences, et investir la contribution « habitat » de la CPA exclusivement dans des projets d'éco-construction très ambitieux (à savoir très au-delà du HQE). Ces nouveaux logements seront aussi l'occasion d'aborder (et agir dans) les enjeux de la mobilité étudiante et universitaire, ainsi que de la santé étudiante.

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jerometramier 05/11/2007 11:46

Un mobil-Home pour se loger et étudier est inacceptable sur Aix-en-Provence!!!

amdounialexandre 18/09/2007 22:11

l'article est perfait tout est le reflet de la réalité par contre dire du bien du directeur du crous le fonctionnaire le plus lache du Département ça fait peur peut être que dans des rapports institutionnel il peux paraitre bien en vérité c'est tout sauf un enfant de choeur

arno 31/08/2007 12:39

J'ai beaucoup aimé votre site: je suis pour une alliance PS:rénové-modem-cap21-vert-prg-mrc

Cela vous direz t-il de mettre un lien mutuelle entre nos deux sites si vous le désirez!!!
Mon blog est le suivant: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/

Et dès maintenant,abonnez vous en grands nombres à la Newsletter.
Venez nombreux voir ce blog malgré vos appartenance politique,il est ouvert à tout le monde,vous pouvez débattre dans les commentaires!!!