Un recueil de joissinades de campagne électorale... la mascarade continue

Publié le par Benoit PETIT

Un nouvel article vient d'etre publié ce matin sur la blogosphère politique aixoise... et une fois n'est pas coutume, il s'agit d'un document de campagne de Maryse JOISSAINS : "Perspectives d'Avenir d'Aix-en-Provence. Les compétences transversales" (sur le blog d'Olivier Bayona)... Tout un programme (??)

Que les Aixois qui ne l'ont pas encore lu se rassurent : ils n'ont rien raté (mais vraiment rien), tant ce document est creux sur le fond. Mis a part un immense logo UMP en fin de texte (plus gros que chacun des "développements" thématiques), il n'y a rien de bien nouveau sous le soleil du clan Joissains... qui s'en étonnera ?

En fait, à la lecture du texte, je ne peux m'empécher de penser à la chanson de Dalida/Alain Delon : "Paroles, Paroles". Voyez plutot : petite sélection de "perles"



1) Démocratie Locale : "tous les programmes et décisions de la municipalité ont été arrêtés après consultation des CIQ, des associations et des habitants. Ce processus de concertation, largement utilisé, fera l’objet de la mise en place d’une charte qui sera proposée à la population par CIQ interposés. Ces derniers composeront prioritairement les Conseils de Proximité"

Première nouvelle !!

Je ne résiste pas au plaisir de rappeler qu'aux dires et écrits de Maryse JOISSAINS, la dernière délibération qui autorise la vente d'immeubles municipaux à Marcel DESSAILLY à des prix défiant toute concurrence... aurait été prise sans consultation préalable... de Madame le Maire en personne !! Alors pensez donc : les CIQ, les associations et les habitants... Toute la Ville en rigole !!

Soyons sérieux un instant. Il n'y a eu aucune démocratie locale à Aix depuis 6 ans. Les habitants n'ont jamais été consultés sur quoi que ce soit. Nous n'avons meme jamais été informés de quoi que ce soit.

Meme les compte-rendus des conseils municipaux ne sont pas disponibles ni par écrit (comme c'est le cas à Aubagne), ni par web-vidéo (comme c'est le cas à Marseille). Aucun référendum local. Aucune réunion préparatoire publique des grands projets. Et biensur, aucun Conseil de proximité (sauf un, "a titre expérimental")

Revenons un instant sur ces Conseils de proximité. Maryse JOISSAINS a été élue en 2001. La loi qui institue les "Conseils de Quartiers" est de 2002 (article L.2143-1 du Code Général des Collectivités Territoriales)... nous sommes en 2008... Que s'est-il passé entre temps ?

Porté par Bruno de Fontgalland, le projet d'instaurer une dizaine de Comités de proximité a été systématiquement bloqué par Maryse JOISSAINS... et ce n'est qu'après moulte supplications de ses élus que "la dame d'Aix" concède "un test grandeur nature" (pour la durée d'un an) sur le Quartier Pont de Béraud. Nous sommes alors en février 2004.

Puisque les décrets d'application de la loi de 2002 ne sont pas encore parus (mais que faisait notre chère députée-maire à l'Assemblée ??), la municipalité a donc fait sa propre tambouille en ce qui concerne la composition de ces instances très locales : un président (M. DELGIOVINE, adjoint spécial aux quartiers est), 15 représentants des associations de quartier et 15 personnalités "qualifiées" désignés par le Président (des amis donc)... drole de conception de la démocratie locale, non ? Quant au Règlement intérieur, il a été rédigé par... les services juridiques de la Mairie. Je passe l'absence de moyens techniques mis à disposition de cette instance pour son fonctionnement normal.

Bref... le Conseil tient séance... et là... bingo... une conseillère qui a mené ses propres investigations, interpelle le Président sur un projet de construction de caserne de pompier... sur lequel personne n'a été consulté préalablement... Ca commencait fort.
Et bien ca a fini tout aussi fort... car depuis, plus de nouvelles du Comité expérimental de proximité. Et je ne parle pas simplement du fait que nous n'avons pas de compte-rendus d'activité (devenu une habitude à Aix depuis 6 ans)... je veux dire qu'il n'y a plus d'activité du tout, apparemment !!

Alors Maryse JOISSAINS peut toujours dire, durant sa campagne, qu'elle va faire des Chartes (encore une), qu'elle va mettre en place ce qu'elle a minutieusement contrecarré durant son précédent mandat, qu'elle est la championne de la démocratie locale... PERSONNE NE LA CROIT (pas meme elle)...

En revanche, les Aixois croient volontiers M. ZABINI, ancien Président de la Fédération des CIQ lorsqu'il dit "la municipalité à une culture du secret"...


2 - Universités / Vie étudiante....

Toujours le meme "bla-bla" sur la fusion des Universités : Maryse JOISSAINS est par principe contre, sauf si Aix maintien ses filières, récupère de nouvelles filières scientifiques et obtient le siège administratif de la future entité... bref, sauf si Aix gagne le beurre et l'argent du beurre dans cette affaire... ben voyons, comme c'est pragmatique, réaliste et absolument pas électoraliste comme position !!

Le plus absurde dans cette affaire, c'est que la municipalité en place persiste à prendre ce dossier uniquement sous l'angle des "enjeux de pouvoir"... Voila un beau prétexte pour envenimer les relations avec Marseille, histoire de se construire une image d'opposante politique à M. GAUDIN... Et l'intéret des étudiants ? des chercheurs ? des personnels administratifs ? Quid des éco-campus ? Quid de la mobilité universitaire ? Quid des poles de recherche en faveur de l'environnement et de l'économie sociale ? Quid des relations internationales ? Quid encore du financement des projets ? Nada !! Pas un mot sur ces aspects... ce n'est sans doute pas politiquement vendeur... ou bien Maryse JOISSAINS n'y a-t-elle tout simplement pas réfléchi ? Il faut dire que si elle avait daigné recevoir les associations étudiantes (type Fac Verte, dont les réalisations à Grenoble, Rouen ou Paris sont exemplaires en matière d'éco-campus, par exemple), elle aurait eu des propositions concrètes à avancer sur le sujet... Mais bon... coté consultation des associations, nous avons vu que ce n'était pas son fort.

Mais là où l'on rit (très jaune), c'est lorsque l'on lit : "Enfin, il est d’ores et déjà prévu la construction de 500 logements étudiants".

Rappelons les faits une fois encore :

- aucun engagement précis de nouvelle construction de logements étudiants dans le Plan Local de l'Habitat de 2004

-  0 autorisations de nouveaux logements étudiants en 2002, 265 autorisations en 2003 (sur 2048 pour toute la Ville), 0 autorisations en 2004, 5 autorisations en 2005 (sur 2222) etc....

- développement des "mobiles homes" pour étudiants en camping (21 m² pour 575 euros/mois !!)

- annonce en 2006 d'une contribution municipale de 2000 euros par nouveau logement étudiant engagé par le CROUS... soit moins de 6% du cout total de l'opération (on va aller loin avec ca)

- aucun Plan Local d'Urbanisme...

Surtout, 500 logements "promis" (ca n'engage que ceux qui croient notre Maire... s'il y en a) alors que les demandes annuelles avoisinent les 10.000.... RIDICULE !!!


BREF, ces deux exemples suffisent à démontrer que durant cette campagne, Maryse JOISSAINS va mettre le paquet pour nous faire prendre les vessies pour des lanternes... comme d'habitude, dirons-nous (résignés).

Il y a des résolutions pour la nouvelle année qui visiblement n'ont pas été prises à l'Hotel de Ville, et particulièrement le fait de parler avec sincérité aux Aixois...


Publié dans Archives

Commenter cet article

julian cornu 04/01/2008 23:38

la démagogie de notre Maire n'a pas de bornes!
Mais les Aixois ne seront pas dupe devant des techniques de propagandes aussi nauséabondes...