Communiqué de Presse national CAP 21

Publié le par Benoit PETIT



http://c.liberation.fr/interactif/chats_home/chats/chat_actu/_files/file_297822_81420.jpg



CAP21 ne participera pas à l’alliance verte de Daniel Cohn-Bendit
 
Sur décision de son bureau politique réuni à Paris ce samedi 13 septembre, CAP21, parti écologiste présidé par Corinne LEPAGE, ne participera pas à l’alliance menée par Daniel Cohn Bendit pour les élections européennes car elle ne repose sur aucun idéal commun et ne s’inscrit en aucune manière dans une démarche de long terme de rassemblement de la famille écologiste.

Ce « one shot » aux fondements idéologiques fragiles entre décroissance solidaire et altermondialisme ne trouve ainsi pas de prolongement politique pour sortir l’écologie du ghetto dans lequel certains l’ont enfermée.

L’alliance construite par Daniel Cohn Bendit appuyée par quelques personnalités de la société civile sauvera peut-être les Verts d’une nouvelle déroute électorale mais ne permettra pas de rompre avec les archaïsmes d’une direction emmenée par Cécile Duflot qui refuse d’entendre les appels d’une partie de son électorat en faveur d’une refondation au-delà de la gauche et de la droite.

Les élections européennes doivent être l’occasion de défendre une vision positive de l'intégration européenne en faveur d'un modèle de développement humain capable de répondre aux défis d'un monde en crise. La création d’un authentique parti du développement durable est la seule réponse à la crise de système que nous vivons.

C’est la raison pour laquelle CAP21 appelle les militants écologistes qui sont prêts à bousculer les conservatismes à le rejoindre et à participer activement à la construction du projet démocrate  au  sein du Modem.
 
Eric DELHAYE
Président délégué de CAP21
Parti fondateur du Mouvement Démocrate

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ECODOR 22/09/2008 13:31

Tout à fait d'accord avec cet engagement de Cap21. Politiquement cette alliance est très calculée, mais n'oublions pas "Dany le rouge" l'opportuniste a fait le personnage médiatique actuel. La difficile indépendance de choix fait notre force pour l'avenir.
Le climat du débat de Nanterre sur le DD (sans exrèmes) a t'il eut une suite ?

lesage 14/09/2008 22:01

Bonjour, il est vrai que nos amis les verts possèdent des compétences mais aborder le thême de l'environnement avec le prisme politique d'une gauche "dure" déforme considérablement la réalité des projets.Les gens sont aujourd'hui las de la non résolution des leurs problèmes quotidiens et de la dégradation exponentielle de l'environnement. Les représentants du bureau politique ont donc raison de garder une autonomie centriste et de souhaiter un parti qui mettrait en place les notions du développement durable car c'est en montrant l'exemple sur nos convictions et non sur des alliances peu productives que nous convaincrons.