Jeudi manif' à Aix, et on remet ça vendredi pour Mme Bachelot !

Publié le par Benoit PETIT


Aix en Provence


Ca y est ! Le vent de la contestation sociale revient du coté du Pays d'Aix, et l'on serait tentés de dire "c'est pas trop tot". Car depuis les municipales, il faut bien le reconnaitre, la Ville et ses alentours semblaient "K.O. debout", comme si la réélection de Maryse Joissains avait du mal à etre encaissée, comme si la Vice-présidence de Jacques Aggopian (PS-Medvé) à la Communauté d'agglomération du Pays d'Aix (CPA) était la confirmation que chez nous, nos élus locaux marchent complètement sur la tete. Les urgences ne sont évidemment pas entendues. Les réorganisations claniques ont repris leurs cours. La "Main invisible" du conservatisme s'est étendue sur la Sainte-Victoire et son pays, comme avant, comme toujours depuis 2002.

Et puis les Aixois ne disaient plus rien. Il y a bien eu un petit "buzz" (tout à fait normal) quelques semaines après les municipales. Mais depuis, la politique locale ne fait plus beaucoup causer. Pire. Les problèmes économiques et sociaux locaux non plus. Ce n'est pas qu'il n'y en a plus... si c'était le cas, le premier tour des municipales n'aurait pas été celui que nous avons connu (et qui sonne comme un cinglant désavoeu pour Maryse Joissains). C'est juste qu'on en parle plus... à quoi ça sert, en fin de compte, si le résultat est la réelection de ceux qu'on désavoue. J'ai beaucoup entendu celà, ces derniers temps.

Les choses semblent néanmoins bouger de nouveau, et c'est tant mieux !

Jeudi 23 octobre : manif' à 8h30 devant les locaux de l'ONF (contre son démantellement)
Jeudi 23 octobre : manif' à 9h des agents des Impots devant leur direction à l'Atrium
Jeudi 23 octobre : manif' à 14h des magistrats et des personnels judiciaires sur les marches du Palais de Justice (Palais Verdun)
Vendredi 24 octobre : manif' pour accueillir, comme il se doit, Mme Roselyne Bachelot, notre Ministre de la Santé dont les réformes sont pour le moins inquiétantes pour notre protection sociale, nos hopitaux et notre assurance maladie, venue à Aix présenter un colloque sur la psychiatrie

Aix n'est plus la "Belle endormie" d'antant. Puisque les élus PS à la Ville et à la CPA refusent de s'opposer, nous allons devoir le faire nous meme, en direct. Nous allons dire, dossiers à l'appui, ce que nous pensons du bilan et de l'action de Mmes Joissains, mère et fille (et leurs amis, de gauche comme de droite). Et croyez nous, nous serons entendus ! :)

Et ça commence dès demain...






Je reconnais au moins à Roselyne Bachelot que ses mesures visant à interdire la vente d'alcool aux mineurs sont de bonnes mesures. Mais comme souvent, elles ratent encore la vraie cible. Si tant de mineurs de moins de 16 ans ont accès à l'alcool, c'est avant tout parce que le controle des identités n'est pas assumée correctement par la grande distribution.

Alors une idée, comme ça : pourquoi ne pas retirer l'alcool des rayons de grande distribution (puisqu'ils sont incapables de résister à la tentation de la vente) et imposer comme seuls distributeurs possibles les vendeurs de tabac.
Parce que bon. OK. La cigarette, c'est toxique et donc on augmente les tarifs. Mais dans le meme temps, on réduit dangereusement le marché des "Tabacs", et on les pousse à l'asphyxie. Comme l'alcool se vend bien, qu'il est urgent de canaliser sa distribution pour éviter les consommations abusives, et que la relation de proximité entre le gérant du Tabac et ses clients permet un meilleur controle des prescriptions légales, pourquoi ne pas sauver ces PME en leur accordant ce droit exclusif ? Personnellement, je pense que la cause contre l'alcoolisme gagnerait à retirer les droits de vente des alcools à la grande distribution. Mais bon... ce n'est pas très politiquement correct, j'en conviens (ils sont vernis, les lobbies alcoliers et grandes surfaces).

C'est juste que j'ai du mal à accepter l'idée qu'à Saint Eutrope (déja bien mal en point coté "vie commerçante"), un autre "Tabac" va fermer... heureusement qu'il y a la nouvelle boulangerie, parce que sinon, on serait dans le marasme commerçant le plus complet !

PS : autres utopies sainte-eutropiennes : un vrai marché le week-end et en semaines, une ligne de transports en commun régulière sur toute l'avenue Jules Isaac, un petit cinéma de quartier (ça serait le pied), une ou deux animations culturelles et historiques (le quartier a eu son quart d'heure de renommée dans l'Histoire d'Aix)... un CIQ (!!)


 

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article