Sur AgoraVox : DSK, les néo-cons et la social-démocratie

Publié le par Benoit PETIT


Voici mon dernier article publié ce jour sur Agoravox. Pour le lire en entier, cliquez sur le lien ci-dessous :


Rédacteur Agoravox


L’affaire "DSK" : la dernière attaque des conservateurs contre la social-démocratie


Le traitement, par les médias et le personnel politique français, de l’affaire « DSK » (supposée) interpelle. Elle traduit l’idée que la sphère de l’intime est désormais un critère de jugement de l’action publique. Mais elle véhicule aussi (et surtout) un « projet politique » - l’échec à l’émergence d’une social-démocratie française laquelle gène et la droite, et la gauche en ce qu'elle sous-tend la transformation du système politique dans son ensemble.



Depuis quelques semaines, Dominique Strauss-Kahn est la cible d’à peu près tout le monde ou presque. Les néo-moralistes de gauche et de droite commentent sa vie intime (et véhiculent, par ce biais, leur propre vision d’un ordre moral conservateur) ; les médias « bien-pensants-du-politiquement-correct » remettent en question la crédibilité de son « destin national » ; les Russes espèrent etre en situation, dans quelques mois, de prétendre à sa succession au FMI (la seule perspective que V. Poutine puisse mettre la main sur le FMI fait frissonner) ; s’agissant des présidentiables socialistes, rassurés par la mauvaise fortune soudaine de leur concurrent, ils se frottent les mains et balancent quelques peaux de banane sur le chemin (sait-on jamais, si ça pouvait accélérer sa chute) ; quant à la droite, elle ne dit rien, mais n’en pense pas moins et en tout cas, ne fait rien pour préserver DSK de ce qui semble etre une véritable « traque politique » en bon et due forme.

Lire la suite ici

Publié dans Archives

Commenter cet article