Europe : un "ta gueule" qui fait beaucoup de bien !!! Merci Dany...

Publié le par Benoit PETIT



Mardi 9 février, le Parlement européen a approuvé, par 488 voix contre 137 (et 72 abstentions), la nouvelle Commission dite "BARROSO II". Terrible nouvelle pour les citoyens européens qui voient s'éloigner, avec cette décision, et alors que les crises économiques et sociales font rage dans toute l'Union, la perspective d'une Europe sociale, écologique et politique. Vous avez détesté la Commission "BARROSO I", celle-là même qui a appliqué consciencieusement tous les dogmes libéro-libertariens dont nous vivons actuellement les effets pernitieux et anti-sociaux ? Et bien croyez-moi, vous allez vomir la Commission "BARROSO II"... Cette nouvelle équipe est sans doute la pire de l'Histoire de l'Europe, composée au mieux de Commissaires qui ne maîtrisent pas les dossiers les plus importants de leurs portefeuilles (allez faire un tour sur le site du Parlement européen pour visionner les auditions des Commissaires... c'est édifiant !), au pire de Commissaires qui sont encore plus anti-régulation publique, encore plus anti-Europe sociale, encore plus anti-écologistes que leurs prédécesseurs. A côté, notre gouvernement Sarko-UMP paraît presque comme de gauche, version Mélanchon... c'est vous dire.

Oh, bien sur, l'issue du vote n'est une surprise pour personne. La volonté des Etats membres de conserver une Commission qui ne les gènera pas dans leurs politiques intérieures (notamment avec des nouvelles directives contraignantes) était imparable, et la majorité de droite issue des dernières élections européennes est bien trop contente de voir ses valeurs si bien incarnées par l'ami Manuel (surtout la droite des Etats membres de l'Est). L'affaire était donc pliée dès le départ.

Mais l'on pouvait s'attendre - espérer, rêver - à ce que BARROSO ait une véritable opposition, forte, unie, refusant avec puissance le projet de société que porte la nouvelle Commission... un arc "social, démocrate et écologiste" qui battaillerait, avec panache, contre les politiques conservatrices et libertariennes que l'on entend nous imposer ces prochaines années. Pffff... pensez-vous ! La plupart se sont comportés comme des gaudillots stupides, oubliant les valeurs qui fondent leurs engagements politiques...

"Je suis un socialiste européen, et je vote BARROSO !" - "Je suis un démocrate européen, et je vote BARROSO !" - Il y a même eu deux communistes européens pour voter BARROSO... rendez-vous compte !!

Immédiatement, je répond ici à la question que vous vous posez tous : et les euro-députés français dans tout ça ? Et bien c'est la seule vraie belle consolation que nous pouvons avoir dans cette histoire. Les "frenchies", qu'ils soient socialistes ou MoDem, mais aussi les Verts et les Front de gauche, ont voté "CONTRE". Bravo !! Sincèrement, Bravo !! Nous sommes fiers d'eux parce que, quels que soient leurs partis d'origine, ils sont restés fidèles à leurs engagements de campagne, à leurs valeurs et à leurs électeurs. Ils se sont, pour la plupart, désolidarisés de leurs groupes politiques pour dire "Non"... et ça, c'est une vertue de plus en plus rare apparemment sur la scène politique européenne.

Bravo surtout à Dany COHN-BENDIT dont je publie ici des extraits de son intervention en séance plénière, et qui a été la voix de nos convictions, NOTRE VOIX A TOUS. Qui d'autre que lui pouvait avec autant de brillo conduire la tête de la fronde "anti-BARROSO II" ? Sans relâche, il a dénoncé ce qu'il y avait a dénoncer, toujours sur le fond, toujours par rapport a l'idéal européen, toujours dans le respect des personnes mais sans aucune complaisance à l'endroit de leur éventuelle médiocrité.
Certains diront que le "verbe" de Dany était trop cru, pas assez conventionnel et en tout cas franchement grossier à l'endroit du président du groupe socialiste européen... Et bien non. Les grossiers élus, ce sont eux, car leur vote n'est rien d'autre qu'un immense "MERDE" envoyé à leurs électeurs et à leurs valeurs... Et face à des gens comme cela, moi aussi j'ai envie de leur dire "TA GUEULE" !




Le nom des 137 vaillants opposants à BARROSO II, et parmi lesquels nos euro-députés français PS et MoDem :

ALDE: Bennahmias, De Sarnez, Goulard, Griesbeck, Lepage, Rochefort

ECR: Piotrowski

EFD: Agnew, Andreasen, Batten, Bufton, Campbell Bannerman, Clark, Colman, (The Earl of) Dartmouth, Farage, Nattrass,Nuttall, Rosbach, Soini, de Villiers

GUE/NGL: Angourakis, Bisky, Chountis, de Brún, Ernst, Ferreira João, Figueiredo, Hadjigeorgiou, Händel, Hénin, Higgins Joe, de Jong, Klute, Kohlíček, Le Hyaric, Liotard, Lösing, Matias, Mélenchon, Meyer, Portas, Ransdorf, Rubiks, Scholz, Søndergaard, Svensson Eva-Britt, Tavares, Triantaphyllides, Vergiat, Wils, Zimmer

NI: Balczó, Bontes, Brons, Claeys, Dodds, Ehrenhauser, Gollnisch, Griffin, Le Pen Jean-Marie, Le Pen Marine, Madlener,Martin Hans-Peter, Mölzer, Morvai, Obermayr, Sinclaire, Stassen, van der Stoep, Szegedi, Vanhecke, Werthmann

PPE: Zalewski, Zasada

S&D: Arif, Berès, Castex, Désir, Grelier, Guillaume, Hoang Ngoc, Le Foll, Pargneaux, Peillon, Trautmann, Vergnaud, Weber

Verts/ALE: Albrecht, Auken, Bélier, Besset, Bové, Brantner, Bütikofer, Canfin, Cohn-Bendit, Cornelissen, Cramer, Delli, Durant, Eickhout, Engström, Evans, Flautre, Giegold, Greze, Häfner, Harms, Hassi, Häusling, Hautala, Jadot, Joly, Junqueras Vies, Keller, Kiil-Nielsen, Lambert, Lamberts, Lichtenberger, Lochbihler, Lucas, Lunacek, Rivasi, Romeva i Rueda, Rühle, Sargentini, Schlyter, Schroedter, Schulz Werner, Staes, Tarand, Tremopoulos, Trüpel, Turmes, Turunen, Ždanoka     

Publié dans Archives

Commenter cet article

raph 12/02/2010 23:26


je crois qu'on écrit plutot "ta gueule" (c'est un possessif), mais cela n'engage que moi...


Benoit PETIT 13/02/2010 09:40


Olaaa oui... !! Et en plus, je l'ai zappé dans mes relectures... décidément, je suis fatigué ces jours ci... hop. Je corriges ! Merci :)